Le sport au service de la Maladie – Hémochromatose et non voyance à la conquête du SPITZBERG

Spitzberg  mai 2015

Gisèle et Michel ont prouvé cette année encore, après le Mont-Blanc et le Mont Rose en 2013 que sport et handicap étaient conciliables.

Après son expédition au Spitzberg, Gisèle revient,  enthousiaste, enflammée et incontestablement passionnée par les combats qu’elle mène.

Tous les deux vous avez été magnifiques et formidables.

En ce mois de mai, la petite équipe de 4 aventuriers a planté au pôle Nord  le fanion de l’exploit et l’emblème de l’Association Hémochromatose Ouest – Bretagne Pays de Loire – A H O.

Voici le beau témoignage de Gisèle

« Nous voilà de retour de notre merveilleuse expédition…au Spitzberg »

Objectif atteint…

« L’arctique terre de lumière…. »
Ce silence vécu restera pour moi  le silence de l’infini, sur une terre sans fin, où chaque pas se laisse entraîner par la profondeur  et la pureté de cet espace où le silence t’appelle et t’emporte jusqu’à perdre l’horizon derrière toi… Puis d’un seul coup tu te sens à la fois très grand par la sensation d’une liberté très puissante et en même temps tellement petit et fragile par cette immensité de glace,  de neige et de sommets qui t’entourent et te dévore…..
Ouah……
Instant inoubliable….

Je suis heureuse et fière pour Michel… Nous lui avons juste un peu prêté nos yeux, mais lui en retour nous a donné son plus beau regard….Ludo le caméraman a été génial…. Malgré les trois jours de tempête,  neige froid,  vent très violent,  nous avons pu réaliser des images de rêve pour le film….

J’ai vraiment hâte de faire le montage…Concernant notre guide Christophe LEFORT… Il a bien veillé sur nos nuits glaciales fusil à l’épaule… Un grand merci à lui d’avoir accepté de partager cette merveilleuse expédition avec nous et de nous avoir guidé sur un lieu complètement irréel, hors du temps, où le silence s’écoute au travers le silence….

Une terre blanche, troublante, où lorsque la poudre de neige s’envole par le vent, chaque nuage de neige dessine sur le glacier des personnages comme des fantômes venant glisser sur vos traces qui disparaissent à l’horizon…. Cela vous laisse un frisson qui passe derrière vous….Et c’est à ce moment-là,  qu’au plus profond de vous-même un ressenti de grande solitude, d’isolement au point le plus loin de notre planète….et je disais à Michel… Ouah, nous sommes là au milieu de tout et de rien, seuls tous les quatre…. Quel sentiment profond à la fois léger, joyeux et angoissant…

Le Spitzberg est une île qui vous murmure des histoires mystérieuses du passé.

Notre expédition a été une réussite car notre équipe de 4 personnes ne faisait qu’un…

Solidarité,  joie et confiance…

Voilà la clé de notre réussite….  La volonté,  la force morale et le physique étaient très important….

Aussi, je vous rassure mes trois doigts vont bien…. il restera de ce début de gelure une sensibilité à chaque fois que le froid sera là…. Mais quelque part cette sensibilité m’habite déjà depuis très longtemps…. »

A très bientôt 

Je vous embrasse

Hâte de vous revoir et de vous raconter le grand froid et le grand blanc 78ème Latitude Nord  

Gisèle Lafond

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>