AHO à l’écoute du public et des malades à Quimper le 7 juin – DETECTFER 2017

DSC_0050

Sur la photo: les représentants de l’association AHO sur le stand dans le hall de l’hôpital de Quimper

Un Français sur 300 présente la prédisposition génétique à l’hémochromatose soit 200 000 personnes. Or, cette maladie demeure méconnue et sous diagnostiquée. L’hémochromatose héréditaire entraîne une accumulation progressive du fer alimentaire dans les tissus de l’organisme. Plus son diagnostic est tardif, plus le risque de complications au niveau du foie, du pancréas et du cœur, augmente, compromettant le pronostic vital. Non traitée, la surcharge en fer provoque notamment une fibrose hépatique à l’origine de cirrhose et de cancer du foie.

Dans un tiers des cas, sa découverte est le fruit du hasard. Au moment du diagnostic plus d’un patient sur trois présente des complications déjà irréversibles. Pourtant, la fatigue et les douleurs articulaires, souvent associées, devraient attirer l’attention du médecin, d’autant qu’un simple dosage du coefficient de saturation de la transferrine suffit à poser l’anomalie génétique. Un test génétique viendra confirmer le diagnostic.

La délégation de Quimper et les bénévoles de l’association ont rencontré un nombreux  public au sein du centre hospitalier de Quimper.

Notre présence dans ces forums vise à  renseigner le plus grand nombre, à  rassurer, à aider les malades, à accompagner les familles.

Si vous rencontrez des symptômes caractéristiques de l’hémochromatose, parlez-en à votre médecin.

Une simple prise de sang suffit !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>